vendredi 20 juillet 2018

Bienvenue à toi sur mon blog ! 

Ici et là, tu pourras trouver des astuces motivations, des réflexions autour du développement personnel, dans sa plus large conception, pour devenir la meilleur version de toi-même !

Pourquoi ai-je créer ce blog ? Tout simplement car cela me rend heureuse de partager ma passion avec toi, et si ce blog peut t'apporter un petit plus dans ta vie, ou même rien qu'un sourire ce sera pour moi une grande joie.

Qui-suis-je ?

Laure-Anaïs, étudiante rêveuse, peut-être même parfois utopiste, entrepreneuse aussi, qui souhaite apporter par sa vie sa pierre à l'édifice, autour des enjeux du développement durable, et du bien-être.Le sport fut mon ennemi jusqu'à mon coup de foudre pour la musculation.Ma devise : « soit le changement que tu veux voir dans le monde »Et bien sûr vous l'aurez compris je veux devenir la meilleur version de moi-même !Je suis batelière de famille


Si tu as des suggestions de sujet à réflexion, n'hésite pas à poster un commentaire ou a me contacter sur mes réseaux !

Instagram: laureanais.duval

Pinterest: Laure-anais.duval



mercredi 18 juillet 2018

Ferme les yeux et écoute cette histoire

Dans un endroit lointain, éloigné de toute civilisation, il existe une terre où rien ne pousse, pas un brin d'herbe, ni même une fleur, cette terre est remplie de caillou et semble abandonnée depuis des millions d'années. La vie a disparu.

Mais alors que l'on croyait cette terre morte, il se mit à pleuvoir très fort. Un nuage de pluie se déversant jusque sous la terre.
Alors un miracle s’opéra, l'eau nourrit la terre devenu sèche, agissant comme par magie, allant alimenter les graines endormies...

Le monde silencieux, époustouflé attendit patiemment l'été, l'automne, l'hiver passa et le printemps arriva.

De cette terre considérée comme aride par le monde, émergea la vie, une multitude de fleurs d'une infinité de couleurs, des rouges, des jaunes, des violettes, des bleues, des vertes, des grandes et des petites, toutes différentes.

La pluie avait révélé toute la créativité de cette terre qui ne demandait qu'à être nourri.

"Donne une chance à tes rêves d'exister"
Ferme les yeux et imagine, deux planètes l'une à coté de l'autre, l'une d'elle est bleu, l'autre est verte.

La planète bleu, amie de la planète verte, ressent de forte chaleur, et tousse. La planète verte, inquiète se demande si la planète bleue n'est pas malade.
En effet l'énergie de la planète bleue, semble s'affaiblir de jour en jour. La planète verte se demande comment aider la planète bleue. Les étoiles autour de la planète bleue sont faible.

L'étoile la plus proche de la planète bleue, aperçoit une succession d'émotion chez cette dernière: tristesse pour la pluie, joie pour le soleil, inquiétude pour la neige. D'autant plus que les saisons défilent anormalement vite.

Estrella l'étoile, s'empresse d'en parler aux autres étoiles, elle soupçonne un virus, qui trouverai sa source dans les actions néfastes qui sont réalisées sur la planète bleue: pollution, consommation, déforestations. Ses habitants utilisent deux fois plus de ressources que n'en possède la planète bleue.

Face à l'agitation des étoiles, la planète verte apprend le danger qui pèse sur la planète bleue: Comment sauver la planète bleue ?

C'est alors que les étoiles s'unissent pour mettre en commun leur force, et la transmettre à la planète bleue. Les dangers semblent se réduire doucement et ses habitants prennent consciences de leurs erreurs en trouvant des solutions, pour soigner la planète bleue.

La planète verte sourie, la planète bleue a repris des couleur, elle semble désormais paisible et heureuse.
Estrella dit-on, parmi les étoiles, à même vu apparaître la couleur verte, symbole de l'espoir.

La planète bleue remercia la vie avec beaucoup de gratitude et ferma les yeux : Crois en tes rêves.


Quels sont tes rêves? peut-être, as-tu depuis ton plus jeune âge, une multitude de rêves et de projet plein la tête. Nous avons tous des rêves, tu as des rêves, j'ai des rêves, même si je conçois qu'ils ont pu passer au second plan en grandissant.
Alors comment retrouver foi en ses rêves? Comment réapprendre à identifier ses rêves, se rapprocher un maximum de notre essence pour enfin être en accord avec toi-même ? Mais surtout comment arrêter de se lever le matin avec une flemme monumentale, et troquer cette dernière contre une envie à faire trembler la terre ?

A vrai dire, je ne vais pas te mentir, je ne détiens pas de solution miracle, je suis moi même sur ce chemin, car on ne cesse de rêver tout au long de sa vie, mais je peux toutefois te partager quelques pistes qui m'ont aidé pour répondre à ses questions.

Sa vie, son rêve


Pour moi réaliser ses rêves, rime avec réalisation de soi. Ce n'est pas nécessairement un objectif à atteindre, cela peut être tout simplement un cheminement, un défi que l'on se donne à soi-même, le dépassement de soi.

Réaliser ses rêves c'est se remplir d'une énergie tous les matins. Autrement dit, être en accord avec soi-même c'est être en accord avec ses rêves et ça sonne juste. Et tout simplement car personne ne devrait passer sa semaine à se dire : c'est quand le week-end ? C'est quand les vacances ? C'est bientôt la retraite ? Bon j'avoue ça ces encore loin, mais tout ça pour dire que j'aimerais répondre à ses gens : Stop ! Arrête tous, va vers ta lumière et réalises toi, por favor !

Trouver la force de réaliser ses rêves c'est parvenir à sortir du cadre et à se dire si eux l'on fait, pourquoi pas moi ?, ou encore si cela n'a pas encore été fait, tout est possible non?

Tout est dans nos têtes et dans les actions que nous mettons en œuvre.


Faire de son rêve sa réalité


Revenons à la question : comment vivre de ses rêves ? (Attention mode d'emploi) premièrement décomposer ses rêves en adoptant la méthode des petits pas, en procédant par objectifs, sur le long terme, sur le moyen terme, sur le courterme, sur le nanoterme( nan là j'abuse ^^)et si tenir par la mise en place de nouvelles habitudes d'actions pour la réalisation de ses rêves.

« Il faut viser la lune pour atterrir dans les étoiles »

Travailler, œuvrer pour ses rêves et le plus beau cadeau que tu puises te faire à mon sens. Fait de ta vie, ce que tu veux, ce que tu rêves et s'il te plaît cesse d'écouter cet ego qui veut te stopper dans ton élan. Fait taire cette voix qui t'empêche de réaliser tes rêves et reconnectes-toi avec toi même

Réaliser ses rêves n'est pas une utopie si on en a la volonté et l'envie, les exemples du passé nous le démontrent :

«I have a dream » Martin Luther King rêvait que les noirs et les blancs sont egaux, certes cela a pris du temps, mais c'est aujourd'hui le cas !
Plus récemment Marine Leleu, grande athlète a terminé l'enduroman, un défi sportif de haut niveau accompli par seulement 31 personnes dans le monde entier, elle a même décroché, le record du monde !

Et je suis sûr que toi aussi, tu connais dans ton entourage, et dans les personnalités que tu admire des personnes partie de rien, ou du moins qui se sont pris de sacrer claque, mais qui ont persévéré, ont continué de travailler et ont réalisé leur rêve.

Bâtis ton rêve, jour après jours, construit ton château, construit la vie de tes rêves.

N'attends rien ni personne pour vivre tes rêves. C'est ta vie la tienne, n'attend pas le soutient de quiconque pour les rendre réalité, tu auras toujours des gens autour de toi, pour t'encourager et te critiquer, mais jamais aucun d'entre eux n'agira à ta place. Donnes-toi du courage et soulève des montagnes, montre à ceux qui ne croient pas en, toi que tu en es capable, et surtout soit fier de toi-même pour chaque objectif accompli sur la route de tes rêves.

 Quels sont mes rêves ?

Parfois, il arrive que l'on se laisse embarquer dans une vie qui n'est pas la nôtre, dans laquelle on a fini, inconsciemment par s'oublier. Il s'agit alors de renouer avec ses rêves, retrouver en nous cette âme d'enfant qui nous démontre encore que tout est possible, et s'émerveille devant tout.
Même si je crois que nos rêves ne se limitent pas seulement à nos rêves d'enfant, ils sont une piste, mais peuvent évoluer avec le temps, pour exemple tu pouvais avoir horreur des sciences en étant jeunes et te découvrir plus tard, une véritable passion pour la nutrition, ou encore avoir horreur du sport par le passé et aujourd'hui réaliser 5 séances de musculation par semaine.

Pour découvrir tes rêves, tu peux :
1. Puiser dans tes passions
2. Établir une liste (Avant de mourir je veux...)
3. Te replonger dans tes rêves d'enfant
4. Imaginer que tu es un nourrisson et que tu peux absolument tout faire
5. Écrire au quotidien ce qui te fait rêver

Enfin laisses toi guider par tes rêves, et n'oublie pas que « tout ce en quoi nous croyons fermement fini toujours par arrivée »

Merci à toi de m'avoir lu et peace and love !







Aujourd'hui, à Salamanque, durant notre cours de conversation, nous avons participé à un jeu qui consistait à sélectionner les 5 espèces animales que l'on trouve essentielles et qu'il faudrait sauver, et défendre notre point de vue. Je ne vais pas vous mentir que j'ai été choqué quand je me suis rendue compte que les animaux à sauver étaient la vache, le cochon, le mouton, le poulet, et le poisson.;...... pour quelles raisons ? Je pense que vous l'avez deviné, pour la carne et leur lait, leur laine , comme si les animaux étaient des objets dont on doit se servir pour satisfaire nos besoins...

Enfin passé cette introduction, il est temps que je vous raconte mon propre cheminement vers le vegétalisme, mes choix, et pourquoi j'ai décidé d'être végétalienne.

Mon histoire, de carnivore... à végétalienne


Je n'ai jamais à vrai dire, vraiment aimé la viande. Depuis toute petite, j'ai du mal avec la viande. A l'âge de 5 ans j'ai été en internat, et comme quand on est petit à l'école, on insiste pour que les enfants goûtent un peu de tout, j'ai été obligé de manger de la viande. Cela a duré quatre ans, quatre ans avant qu'ils comprennent que cela ne servait à rien de me forcer car je n'aimais, pas ça et que ce n'était pas un simple caprice d'enfant. Je devais cacher la viande dans mes poches, comme je n'arrivai pas à l'avaler, pour faire croire que je l'avais mangé et la jetée ensuite. J'avais tellement honte dans ces moment-là. Avec du recul je me dis que ces gens pensaient faire bien, alors qu'au final il faisait mal, sans sans rendre compte, seulement parce que c'est la norme de manger comme ça, peu importe si l'enfant le rejette.


Ensuite on m'a donc fichu la paix, et ma consommation de viande se résumait, à jambon, poulet, et saucisson. J'ai continué comme ça jusqu'à mes 17 ans sans vraiment me poser trop de questions.

Quand je me suis mise au sport, je me suis tout d'abord intéressé, à mon quota de protéines (On veut des gainz nous !!) et je me suis mise à manger énormément de viande, pour prendre de muscles, je ne vais pas vous mentir, ça n'a pas manqué. Toutefois je sentais que quelque chose me dérangeait dans mon alimentation, et j'étais très inspirée par les végétariens et vegan du nette, comme Sisssy MUA, Alice Esmeralda ou encore Frenchfitnesslab, et bien d'autres que j'ai découvert par la suite.

J'ai donc progressivement arrêté la viande tout d'abord, ce fut le plus simple, puis le poisson, et les produits laitiers, même si j'avoue avoir encore quelque difficultés avec le fromage. Les œufs sont un grand débat, en soi je n'ai rien contre le fait d'en consommer, mais trop, j'ai l'impression d'encourager la production excessive d’œufs. La transition c'est faite en environ 1 an je crois, comme quoi quand on veut, on peut.


Les raisons d'être vegan


La santé

Nan mais genre tu veux me faire croire que je fais être en bonne santé en mangeant des brocolis H24 ?

Bon il serait temps d’arrêter de croire qu'être vegan se résume, à manger de l'herbe et des graines, même si dans la réalité, ce n'est pas complètement faux. Mais permet moi de souligner que tous comme on peut très bien agrémenter un steak, on peut très bien cuisiner des graines, légumineuses, et salades. D'autant que les végétaux sont beaucoup plus intéressants du point de vue des micronutriments.

Laissez-moi deviner votre principale peur : Mon Dieu je vais manquer de protéines, je vais avoir des carences !!

Ceci est complètement faux, tous simplement car la nature possède tous les nutriments essentiels à notre survie, hormis un acide aminé ( que l'on trouve quand même en petite quantité dans certaines plantes) la B12, mais dès ce moment là il est possible de se supplémenter, via des compléments alimentaires.

La viande est certes riche en protéines, mais pleine de mauvais gras, les acides gras insaturés sont néfastes à notre santé.

http://observatoireprevention.org/2017/07/11/manger-de-viande-preserver-planete/
https://www.viande.info/

Les animaux


Être vegan c'est aussi défendre la cause animale. Aimons les animaux !

Car en effet, beaucoup de personnes ignorent ce qui ce cache derrière un morceau de steak entre le pré et l'assiette. Seriez-vous prêt à voir toutes les étapes de fabrication, de votre steak ou de vos nuggets , en passant, par le pré, le transport, l'abattoir,l'usine et enfin votre assiette, permettez moi d'en douter fortement.

N'oublions pas que les animaux sont aussi des êtres vivants qui ressentent également de la souffrance que ce soit un cochon, ou même votre chien. Cette souffrance nous l'ignorons car elle est devenue une norme, bien trop cruel. Si vous souhaitez vous sensibiliser à ce sujet je vous conseille les documentaires Earthings/ Terrien en français (attention aux âmes sensibles), et Cowsprivacy, qu'il faut vraiment que je regarde moi-même !

Oui, c'est bien beau tout ça, mais depuis toujours les humains ont mangé de la viande ?! Le paléolithique, devait se nourrir de viande pour la seule raison qu'il était en mode survie et quand bien même il mangeait énormément de végétaux, or je ne crois pas que nous soyons en mode survie. Alors si nous pouvons faire autrement, pourquoi pas évitez toute cette souffrance et passer au végétal ?

Et l’environnement ?

Même si le nombre de végétariens augmente, la consommation de viande ne cesse également d’augmenter et avec elle, les effets sur la planète : consommation d'eau, déforestation, emission de gaz à effet de serre et j'en passe.
Etre vegan c'est aussi choisir de faire un pas de plus pour l’environnement.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/29/la-viande-a-aussi-un-impact-majeur-sur-la-planete_4799570_4355770.html


Vegan pas un truc d’extrémiste


Célébrité : Pamela Anderson, Peter Dinklage (Games of Thrones), Natalie Portman, Woody Arelson, Sandra Oh, Ellie Goulding, Beyoncé, Bill Clinton, Ariana Grande, Ophra Winfrey, Flo (Fréro Delavega), Pink ...

Sportif : Carl Lewis, Murray Rose, Torre Washingthon, etc..


Ta vie, pas celle des autres

Il y aura toujours des gens pour t'encourager et d'autres pour te décrédibiliser.
Il y aura toujours quelqu’un pour te mettre des bâtons dans les roues
Prends du recul par rapport à ton ego, c'est lui qui te dit, ah ouais elle elle a regardé mon ventre bizarre, je crois je suis grosse (mdr)

Ne plus faire attention au jugement des autres c'est prendre confiance en toi car personne n'est là pour te juger, personne n'a le droit de te juger,car en réalité, tout jugement est purement subjectif, qui peut affirmer, ça c'est bien, ça c'est mal, sache qu'il y aura toujours des personnes, pour casser les croyances des autres

Soit à l'aise avec tes convictions, je me répéte mais c'est ta vie, pas celle des autres, si tu crois en tes valeurs, no problem, les autres tu t'en tapes.

N'essaye pas d'être une personne que tu n'aimes pas pour plaire aux autres


Petit conseil :


Pratique la méditation et observe tes pensées, ce que dis ton esprit, ainsi dès que ton esprit voudra dans la vie quotidienne exprimée une action de quelqu'un d'autre de façon négative, qui vient entraver ta confiance en toi, tu seras en mesure de te dire, non c'est faux, je suis bien, et en vrai je ne sais rien de ce que pense cette personne, et quand bien même elle m'aurait jugé es-ce que ça doit impacter mon quotidien, mon estime de moi, surement pas. De toute manière demain cette personne ne se rappellera même pas de toi

Dès lors que tu déroges aux standards tu te fais juger et catégoriser, par tous ses gens qui n'ont pas confiance en eux, ou ni connaissent rien et renvoie ça pour toi. D'où l'importance de s'entourer de bonne personne qui vont te poser des questions sur les changements que tu entreprennent dans ta vie, y porter un réel intérêt, de façon totalement neutre.

Je considère que les seules personnes en mesure de nous faire des remarques, sont nos meilleurs amis, tu sais ceux que l'on compte sur les doigts de la main, car ils nous connaissent et savent nous remettre sur le droit chemin si l'on déraille trop.

« Plais-toi à toi-même, avant de chercher à plaire aux autres »

Tu n'as pas à plaire aux autres.

mardi 19 juin 2018




Tu as le droit de lâcher-prise, tu as le droit d'être toi-même, tu as le droit d'être libre, tu as le droit de réaliser tes rêves, tu as le droit de vivre..

Le lâcher-prise: une multitude de sens



Lâcher-prise : nom masculin, moyen de libération psychologique consistant à se détacher du désir de maîtrise – dictionnaire Larousse  

Pourtant malgré cette définition, la notion de lâcher-prise est au cœur de nombreuses controverses quant à son interprétation.

Le « lâcher-prise », c'est accepter, accepter que tu ne puisses pas tout contrôler, quand ce contrôle devient néfaste, à notre santé psychique et physique.C'est se laisser porter par l’insouciance, et associé à un soupçon d'optimisme, que tout se passera pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le « lâcher-prise » peut également être considéré comme une excuse, dans laquelle plongent les personnes qui n'ont pas le courage de prendre leur vie en main, pour réaliser ce qu'ils ont envie de vivre ; je n'ai pas le courage de changer les choses, alors j'accepte que ma vie reste comme elle est.

L’ennemi du lâcher-prise: tenir-bon


Pour mieux analyser le lâcher-prise, encore faut-il évoquer son opposé, le « tenir bon »
Tout comme le lâcher-prise, le tenir bon est à double-face : positive et négative.

« Tenir bon » c'est notre capacité à persévérer et à se donner les moyens de réussir, de lutter pour donner le meilleur de soi-même, à être déterminé, comme lors d'un examen, d'une compétition, ou tout simplement pour mener à bien ses objectifs quotidiens.

« Tenir bon » peut également être perçu comme relevant de l'obsession, que vois-tu ?


Un point noir ? Si c'est le cas tu viens de concentrer toute ton attention sur ce point , sans même apercevoir toutes les opportunités qui se trouvent autour. Ce point noir, peut-être la représentation de tous tes problèmes quotidiens sur lesquelles tu portes ton attention, sans même porter attention aux merveilleuses choses qui se produisent autour de toi


«Il n' y a que deux façons de voir la vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle »- Albert Einstein

Mon expérience et mon avis


Pour ma part j'ai toujours eu de grandes difficultés à lâcher-prise, tout particulièrement concernant mon avenir. Mes deux principales sources de conflits intérieurs étant mon incertitude quant à mon orientation professionnelle, et les points noirs négatifs qui semblent parfois prendre le dessus sur la beauté de la vie.

Après avoir pris du recul et y avoir réfléchi, il me semble qu'il faille non pas totalement lâcher-prise ou tenir bon mais trouver un équilibre entre ces deux facettes qui possèdent toutes deux leurs vertus. Tout comme le yin et le yang, le yin ne peut exister sans le yang, le yin détient un peu de yang, et le yang renferme un peu de yin.

A toi de trouver ton équilibre


Dans les situations les plus extrêmes, si l'on accepte tout, on reste au final passif et porté par le flow de la vie, et le lâcher-prise devient une excuse pour ne pas agir. Les conséquences de tenir bon sont davantage néfastes sur nous-mêmes, surtout si elle relève de quelque chose hors de notre contrôle, car tenir bon sur un point négatif, c'est laisser ce point noir déformer notre réalité et prendre une place énorme dans notre esprit, alors qu'en réalité il ne mérite même pas notre attention. Dans ces moments là le lâcher-prise devient indispensable pour retrouver sa liberté d'esprit.

Comment trouver l'équilibre ?


Mais alors comment trouver l'équilibre entre ses deux vertus ? Je ne t'apprends rien, cela dépend de chacun. Commence par lâcher-prise sur tous les éléments de ta vie hors de ta portée qui ne contribue qu'à te dévaloriser, tel que le futur, la pauvreté dans le monde, l'environnement ou tout simplement le comportement d'autrui. Mais persévère dans les actions que tu peux mettre en place pour améliorer ton quotidien et le monde.

Le futur : être dans le moment présent, investir dans la personne que tu souhaites devenir par des actions répétées au quotidien « Nous devenons la somme de nos actes »

La pauvreté : Rejoindre une association en tant que bénévole.

L'écroulement de l'environnement : Et pourquoi ne pas devenir zéro déchet ?

Le comportement d'autrui : Parles-en avec cette personne.

L'équilibre c'est lâcher-prise sur la situation, c'est-à-dire « accepter » ce qui est pour mieux persévérer à et réaliser nos rêves.


Lâcher-prise c'est abandonner


Toutefois je trouve que l'on considère trop souvent le lâcher-prise comme de l'abandon. Or ce sont deux choses différentes. Quand tu lâche-prise tu acceptes de te détacher de quelque chose de néfaste pour toi, qui crée un mal-être, ce n'est pas abandonner. Abandonner c'est renoncer à atteindre tes objectifs, ci celui-ci crée en toi un mal-être pourquoi chercher à l'atteindre? Peut-être n'est-il tout simplement pas adapter à ta personne, où as-tu besoin de lâcher-prise pour y arriver ? (Bien sûr le mal-être ne signifie pas difficultés).

Et enfin si tu as du mal à prendre la distance avec les « points noirs » de ta vie et que tu te poses la question :

Comment lâcher-prise ?


1) Le plus gros du travail réside dans la prise de conscience, que tu as besoin de lâcher-prise.

2)La seconde étape est le travail sur soi, c'est-à-dire parvenir à relativiser. Pour y arriver diverses méthodes existent : la méditation, le yoga, se concentrer sur ta respiration, mais aussi l'auto-analyse par l'écrit pour mieux comprendre l'origine de ton mal-être.

Et pour toi que signifie lâcher prise?  Quelle est ta définition ? Quel est ta relation avec le lâcher prise ? 

vendredi 8 juin 2018

J'en ai envie, j'en peux plus, j'ai faim, ça fait presque 24 heures que je n'ai pas craqué, en plus j'ai mangé léger ce soir, juste un petit plaisir, allez encore un, juste pour la gourmandise... Ah euh m***e j'ai fini le paquet de biscuits, je m'en veux, et au pire maintenant que l'on y est,  il y a pas un mars dans le frigo ? je crois que maman a rangé dans ce placard les gâteaux, et une tablette de chocolat.... je crois que j'ai mal au ventre, m**** je n'aurai pas dû manger tout ça, c'est bien la peine de te défoncer à la salle pour ça...tout gâcher pour de la bouffe industrielle en plus, ou des sucreries et te gaver.. je m'en veux, je culpabilise. Bon demain je me reprends en main et j'arrête ça va plus !

Jour 2:  J'ai envie de sucre... et si j'allais jeter un œil dans le frigo ? Ah des chocolats ils ont laissé là un kinder et... et je suis certaine que tu devines déjà la suite.
Et voici le magnifique cercle vicieux dans lequel je me suis engrenée. Oui, moi la nana qui s'est défoncée pour perdre 15 kilos, qui a pris en main sa nutrition au gramme près, eh oui ..tout ça pour retomber dans une fichue addiction au sucre.

Comment sortir de cette spirale infernale ? Comment en suis-je arrivée là? Comment suis-je retombée dans le "mal" comme on pourrait l'appeler  ?

A vrai dire pour ma part, je pense trouver la principale explication dans la fuite. Un échappatoire due au rejet de mes études. Je ne veux pas travailler, je repousse le moment fatidique en mangeant. C'est alors qu'apparut l'existence d'une faim artificielle, venant combler le mal-être dans lequel je me trouvais. Mais alors que j'ai décidé d'arrêter la principale source du problème, mes crises ne devrait-elle pas s’arrêter ? Pas si simple quand ces dernières sont devenu de véritables habitudes.

J'ai besoin d'aide, j'en parle autour de moi, à mes amies, à mes proches. Difficile quand tu es perçu comme la nana "healthy": Allez, fais-toi plaisir, tu risques rien, vu comme tu es mince" "C'est la période pour manger autant, c'est normal" "En prise de masse, il faut manger beaucoup de sucre"

Dans une certaine limite ces affirmations peuvent être vraie, mais pas lorsqu'elle sont associées à un rapport avec la nourriture qui devient de plus en plus malsain, qui provoque de la honte.

Enfin, voilà pour ma petite histoire, j'espère pouvoir me sortir de ce trou noir progressivement et naturellement. En écoutant d'avantage ma raison que mes envies excessives, et me détoxifier jour après jour de cette addiction. Il parait que les premiers jours sont les plus durs, et je ne peux que le confirmer.

Toutefois, je suis convaincue d'une chose: je parviendrais à me débarrasser de cette addiction seulement, si j'en ai la volonté, c'est que j'écris, dés ce soir, noir sur blanc, devant de nombreux lecteurs.ices (j'espère): Je veux me débarrasser de mon addiction au sucre, et à la mal bouffe. JE ME DÉBARRASSE DE CETTE ADDICTION.

Je vous donnerai des nouvelles dans une semaine avec ce qui fonctionne plus ou moins pour moi. Encore une fois, merci d'avoir pris le temps de me lire et bisous, bisous.


mardi 5 juin 2018

Aujourd'hui, le mardi 5 juin 2018, a été promulgué par le PNUE (Programme des nations unies pour l'environnement), journée mondiale de l'environnement.

En effet comme les organismes ne cesse de le répéter, il devient indispensable de mettre en place des actions quotidiennes pour lutter contre la destruction de la couche d'ozone, la déforestation, lutter contre l'augmentation de la surface du septième continent (une immense plaque de déchets situés dans le nord de l'océan Pacifique, d'une surface supérieure à cinq fois la France)etc... et de ne pas attendre les décisions des politiques, car tu n'as pas fini de patienter.


Par ailleurs, plusieurs limites, ont déjà été dépassées: l'érosion de la biodiversité (la moitié des espèces ont disparu en moins d'un siècle contre une à deux dans un cycle normal), la perturbation biogéochimique, le changement d'occupation des sols, tel que le montre la déforestation (80.000 km2 de forêt est détruit chaque année), et enfin le changement climatique, avec pour conséquences, l'augmentation de la température, du niveau des océans et des événements extrêmes (plusieurs pays en ont déjà fait les frais).


Mais au-delà de ce tableau qui peint un présent plutôt négatif, il advient d'aborder l'avenir avec optimisme et de voir quelles actions, tu peux mettre en place facilement à ton échelle pour avoir un impact positif sur l'environnement et rendre le monde meilleur.

Je t'invite donc pour cette journée mondiale de l'environnement et même au quotidien à choisir l'une des propositions ci-dessous, et à tenter de la tenir pendant 21 jours, pour qu'elle devienne une habitude ancrée dans ton quotidien. Ne t'en fait pas, il ne s'agit pas de tout changer du jour au lendemain, simplement de mettre en place de petites actions qui mine de rien contribuent à améliorer la protection de l'environnement.

1.Investir dans une gourde
2.Refuser les pailles et les serviettes au restaurant
3.Penser à prendre tes propres sacs quand tu vas faire tes courses
4.Recycler des déchets, ou commencer une transition vers le zéro déchet
5.Préférer la marche, le vélo et les transports en commun
6.Troquer tes produits d'hygiènes traditionnels pour des produits naturels, durables et plus rentables sur le long terme.
7.Opter pour des vêtements de seconde main.
8.L'occase ça a du bon
9.Acheter bio et local
10. Adopter un navigateur responsable comme Ecosia (il plante plein d'arbre !)

"Redonnons le pouvoir à la nature"

Voilà j'espère que cet article t'aura plus, sur ce bisous bisous et à bientôt dans les commentaires !


lundi 4 juin 2018


Ayant de grandes difficultés moi-même à choisir entre A , B et pourquoi pas C. Je vais partager avec toi une série de critères pour faire le bon choix. Alors commençons.

1)Premièrement, le premier critère qui me vient à l'esprit est le choix de la plus-value. Le choix que tu fais t'apporte une plus-value dans ton quotidien que ce soit te sentir mieux, vivre de nouvelles expériences, ou encore avoir un meilleur salaire dans le cas d'un job.

2)Ensuite, je dirais, la première chose qui doit guider ton choix c'est le "pourquoi"? (Je reviendrai plus en détail sur cette question du pourquoi dans un prochain article). Quel intérêt de choisir ça plutôt que ça ? Cela répond-il à mon besoin ?

3)Également l'intuition, écoute ce que te souffle ton cœur, il a la plupart du temps raison. Si tu ne prends pas celui qui te tiens à cœur tu risques de la regretter par la suite. (Mon Dieu quel malheur !)

4)Donc choisi celui que tu ne regretteras pas , et si tu n'en sais rien car le futur est imprévisible, aie confiance et vis sans regret, comme le dit si bien Jonathan Lehmann, "le bonheur est ici et maintenant".

5)Et sinon si au terme de ses réflexions, tu cherches encore, le bon vieux plus/moins peut aussi t'aider dans ta démarche. Pour ma part j'aime ajouter dans ce tableau un critère d'intensité quant à mes arguments, qui me permettent au terme du tableau d'établir un score total pour réussir à trancher.

Voilà ! Donc pour conclure mes critères définis sont la plus-value, le pourquoi, l'intuition, les regrets, le positif/négatif ou A vs B.

Au plaisir de te rencontrer lors d'un prochain article, merci de m'avoir lu.
Cette chose qui te ronge de l'intérieur, et te fait passer des nuits horribles à te poser et ressasser des questions. "Et si je faisais le mauvais choix ?"Mais il y a-t-il au fond un bon ou un mauvais choix ?


Je ne pense pas. Nous sommes de façon permanente confrontés à des décisions, plus ou moins importantes. Du choix entre deux gourmandises au choix qui risque de faire basculer toute une vie, comme l'orientation. Et c'est à ce moment-là que tu te mets une pression monstre, avec la crainte et l'inquiétude de faire le mauvais choix.



Mais voilà, comme annoncé, il est temps de défaire un mythe, là depuis bien trop longtemps -le mauvais choix n'existe pas- oui, j'ai bien écrit que le mauvais choix n'existe pas, rien n'est tout noir ou tout blanc. Niète. 



Pour moi, il n'y a que des bons choix , qui certes sont voués à t'offrir des avenirs de nature différente mais qui restent intrinsèquement bons, car en effet tout dépend de ce que tu feras par la suite de tes choix. Pour prendre un exemple un peu simpliste: tu es dans un magasin de chaussures et tu hésites entre deux paires, peu importe la paire que tu choisis, l'important au fond est de savoir si tu vas réellement la porter ou si elle va rester au fond de ton placard avec mille et une autres paires, non?



En bref, tout ça pour te dire: Ai confiance, oui c'est ça, ai confiance en toi et en tes choix car quoi qu'il adviendra tout se passera bien, suis ton intuition, écoutes-toi et la vie suivra.



La vie est remplie de dizaines de milliers de choix, et même les plus importants dans cette foule, apparaissent au final comme insignifiants.



En revanche permet moi de te recommander un choix, enfin du moins une attitude à adopter face à toutes tes futures décisions: Stay positive and believe in you !



Sur ce j'espère que cet article t'aura aidé à relativiser. Bisous, bisous petit koala et surtout n'hésite pas à commenter pour donner ton point de vue 😃💕